BIENVENUE À SAINT-THURIBE, 

 

Internet

Accès Télécom vient de nous avertir qu’il a suspendu leur démarche pour nous fournir internet, revoir à l’automne

 

recette mauvaises herbes

Recette: 2 gallons de vinaigre, 2 tasses de gros sel et 1/4 tasse de liquide à vaisselle Down bleu

 

herbe poux

Campagne de sensibilisation herbe à poux, arracher l’herbe à poux pour aider les personnes allergiques

http://www.st-thuribe.net/doc/arracher herbe a poux.pdf

 

 

Taxe municipale

Le 3e versement des taxes municipales est payable le 31 juillet 2018

 

Terrain résidentiel à vendre

 

POLITIQUE FAMILIALE

 

 
 DÉVELOPPEMENT RÉSIDENTIEL 
 COMMENTAIRES 
 COMMERCES & SERVICES 
 ORGANISMES LOCAUX 
 LIENS UTILES 
 PLAN DU SITE 
Page précédente
D’hier à aujourd’hui...


Établi sur un territoire de plus de 50 kilomètres carrés où les terres agricoles côtoient de vastes massifs de feuillus, Saint-Thuribe est l’un de ces petits villages typiques de l’arrière-pays qui a construit son économie sur les richesses du terroir, particulièrement l’acériculture. Du haut de sa colline où domine l’église, Saint-Thuribe porte un regard sur la plaine environnante sillonnée par les rivières Blanche et Niagarette.
 
Née à la fin du XIXe siècle sur une partie de la seigneurie des Grondines, la paroisse de Saint-Thuribe est issue du détachement d’une partie du territoire de la paroisse de Saint-Casimir en 1898. Érigée canoniquement en 1897, sa dénomination paroissiale fait référence au saint patron Turibe, premier saint ayant oeuvré en Amérique. Né dans la première partie du XVIe siècle, Toribio Alonso de Mogrovejo assura la présidence du tribunal de l’Inquisition à Grenade de 1572 à 1581 et devint archevêque de Lima en 1580. Béatifié en 1679, il accède à la canonisation en 1726. À l’image du bureau de poste établi en 1898, la paroisse porta anciennement la dénomination de Saint-Thuribe-de-Grandbois en hommage à une famille pionnière de l’endroit. Cette appellation de nature anthroponymique fut employée essentiellement dans le langage courant. Quant au gentilé ’thuribien’, qui figurait déjà dans la correspondance ecclésiastique en 1900, il fut reconnu en 1986.

Source : MRC de Portneuf

 
Consulter notre politique familiale
Consulter le calendrier municipal
Pour tout connaître des événements !
Avis public
Consulter les procès-verbaux